Bonne nouvelle pour les abeilles! 🐝🌻

Bonne nouvelle pour les abeilles! 🐝🌻

Bonne nouvelle pour les abeilles! 🐝🌻

Il semblerait que la Commission européenne et le Parlement européen soient de leur côté!

Petit rappel des faits: en mai 2013, la Commission européenne suspendait l'utilisation de trois insecticides néonicotinoïdes en raison de leur impact néfaste sur les populations d'abeilles. En décembre 2013, l'utilisation et la vente de certaines graines (traitées avec du thiaméthoxame, clothianidine et imidaclopride) était alors interdites dans l'UE pour les cultures d'été. Elles restaient toutefois autorisées pour les cultures d'hiver et les traitements foliaires après la floraison.

En mars 2017, la Commission européenne propose d'aller plus loin et d'élargir les interdictions sur ces trois substances néonicotinoïdes.

Mais au fait, de quoi parle-t-on ? Les néonicotinoïdes sont parmi les insecticides les plus utilisés dans le monde entier. Ils appartiennent à une classe d'insecticides neuro-actifs et sont chimiquement similaires à la nicotine. Non seulement ils tuent les insectes indésirables, mais ils sont également très nocifs pour les abeilles. Il suffit de doses très faibles pour que les abeilles soient désorientées, incapables de retourner dans leurs ruches, ou de communiquer avec leur colonie par exemple. Ces produits contribuent largement à la disparition des colonies d'abeilles observées dans certaines régions du monde.

Selon le Pesticides Action Network, «ces 3 produits chimiques sont les insecticides les plus puissants et systémiques jamais produits par l'industrie agrochimique. Ils perdurent dans les sols. Parce qu'ils sont systémiques, les résidus dans les sols sont absorbés par les cultures successives ainsi que par les mauvaises herbes adjacentes aux cultures traitées. Ils contaminent les cours d'eau et peuvent maintenant être trouvés partout dans l'environnement. Le nectar des fleurs sauvages est contaminé aussi bien que l'eau de pluie".

Et puis cette semaine...

Une députée conservatrice du Parlement européen a essayé de s'opposer politiquement à la proposition de la Commission. Elle a cependant été largement vaincue lors du vote. Malgré les efforts déployés par l'industrie pour mettre fin aux interdictions de néonicotinoïdes, il existe une majorité claire au Parlement européen en faveur de la proposition de la Commission visant à interdire ces néonicotinoïdes, et c'est une nouvelle pleine de promesse!

Reste maintenant aux États membres d'être aussi progressistes que le Parlement européen: en votant non seulement en faveur de la proposition de la Commission sans plus tarder.

Sans les abeilles c'est notre qualité de vie et notre alimentation qui est en danger! La pression populaire est plus que jamais essentielle pour montrer à notre gouvernement qu'il doit soutenir l'initiative de la Commission!

Close