Concentration dans l'agrobusiness : Baysanto verra-t-il le jour?

Concentration dans l'agrobusiness : Baysanto verra-t-il le jour?

Concentration dans l’agrobusiness : Baysanto verra-t-il le jour?

En mars et avril dernier, la Commission européenne a donné son aval à deux fusions de multinationales de l'agrobusiness : Dow-Dupont et Syngenta-ChemChina. Un troisième projet plus connu en cours de discussion concerne l'allemand Bayer et l'américain Monsanto, qui incarne plus que tout autre l'entreprise-gangster. La réalisation de cette fusion donnerait naissance au numéro un mondial des OGM et des pesticides.

On ne sait pas encore si la Commission autorisera la fusion, mais c'est aujourd'hui que se réunit l'assemblée générale annuelle des actionnaires de Bayer. À cette occasion, les Verts européens ont interpellé ceux-ci par le biais d'un courrier écrit de sorte qu'ils poussent le management à abandonner ce projet (pour voir la lettre: http://extranet.greens-efa-service.eu/pub…/media/file/1/5128).
Certes, comme héritier d'IG Farben (tristement célèbre), Bayer a plus que quelques cadavres dans ses placards mais est-ce une bonne idée que la multinationale allemande s'associe à une entreprise dont le mépris pour la vie humaine s'étale au fil des révélations ? Rappelez-vous - c'était il y a un mois - des pièces du dossier engagé par la justice de Californie à l'encontre de Monsanto révélaient les efforts de manipulation de la "science" par l'entreprise afin de dissimuler les effets néfastes pour la santé de son herbicide Round-Up. De nombreux eurodéputés dont le groupe des Verts interpellaient à ce sujet la Commission européenne dans une lettre https://www.greens-efa.eu/…/european-commission-must-put-c…/. Ce produit est basé sur le fameux glyphosate dont le gouvernement fédéral vient enfin d'annoncer l'interdiction.

Notre opposition à cette fusion trouve bien sûr sa source dans la nature des activités de ces deux entreprises : elles incarnent toutes deux un modèle économique construit sur l'exploitation des humains et de la planète au services des profits de quelques-uns. Pour cette raison mais aussi parce qu' il n'y a pas de d'économie de marché libre lorsque des entreprises jouissent d'une taille et d'un pouvoir qui leur permet d'orienter le marché à leur profit, cette opération devrait révulser à gauche de l'échiquier politique tout comme ceux qui se proclament du libéralisme économique.

Articles similaires

Close