Glyphosate : c'est reparti pour 5 ans

Glyphosate : c'est reparti pour 5 ans

Glyphosate : c’est reparti pour 5 ans

Triste journée pour la santé des Européens : cet après-midi, les représentants des États Membres ont voté le renouvellement du glyphosate pour 5 ans! À l'issue d'une saga qui aura duré presque 2 ans, la Commission aura enfin obtenu ce qu'elle voulait : une prolongation pure et simple. Ce résultat a notamment été rendu possible par la volte-face de l'Allemagne, qui jusqu'ici s'était abstenue. Un changement de position intervenu quelques jours à peine après l'échec des négociations gouvernementales incluant les Grünen : coïncidence ?

Cette décision fait fi du principe de précaution, des études scientifiques indiquant que le glyphosate est probablement cancérigène. De plus, les États membres balayent ici les plus de 1,3 millions de signatures réunies par l'Initiative Citoyenne Européenne "Stop Glyphosate". Ils ont également décidé d'ignorer la tourmente démocratique dans laquelle se trouvent Monsanto et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (retrouvez ici les révélations du Monde: http://bit.ly/2k4kwTI). Et finalement, cette décision ne fait aucun cas de l'avis du Parlement qui exigeait une sortie progressive afin d'arriver, au terme d'une période de 5 ans, à la disparition du glyphosate du marché européen, comme je vous en informais il y a quelques semaines. En guise de maigre consolation, il faut se contenter de ce que la proposition initiale de réautorisation pour 15 ans ait été réduite à 5 ans.

Les États Membres devraient conserver la possibilité de restreindre l'utilisation du glyphosate sur leur territoire, mais il est évident qu'une telle décision les rend plus vulnérables à des actions de rétorsion de la part des industriels estimant leurs intérêts lésés par des restrictions nationales alors qu'ils sont légitimés par une autorisation européenne. Et nous connaissons déjà le mépris du géant de l'agrobusiness Monsanto quant à la démocratie!

Le combat n'est pas terminé, les écologistes continueront à se battre pour que ce poison soit retiré de nos champs et nos assiettes! Je vous tiendrai au courant des prochaines étapes, notamment avec notre demande de commission d'enquête parlementaire, la réforme du processus de décision (comitologie) utilisé ici ainsi que celle du fonctionnement des agences européennes.

Un rappel pour terminer : pour éviter le glyphosate, consommez bio ! Il y est déjà interdit...

Ont voté POUR la prolongation : Bulgarie, Allemagne, République Tchèque, Danemark, Estonie, Irlande, Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Finlande, Suède, Royaume-Uni
Ont voté CONTRE la prolongation : Belgique, France, Italie, Luxembourg, Autriche, Grèce, Croatie, Chypre, Malte
S'est ABSTENU : Portugal

Articles similaires

Close