Glyphosate : et s'il était déjà tout simplement illégal?

Glyphosate : et s'il était déjà tout simplement illégal?

Glyphosate : et s’il était déjà tout simplement illégal?

À l'initiative de mon collègue et ami Claude Turmes, eurodéputé vert luxembourgeois, nous avons fait procéder à une étude juridique concernant le statut actuel du glyphosate, substance active de l'herbicide le plus employé dans le monde.

D'où il ressort qu'en réalité, ce qui a été catégorisé comme un cancérigène probable pour l'homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer (dépendant de l'Organisation Mondiale de la Santé, donc de l'ONU), n'aurait déjà depuis longtemps plus d'agrément en Europe. L'étude démontre que la Commission Européenne, en principe gardienne des lois européennes, a pris plus que des libertés avec ces mêmes lois en prolongeant déjà l'autorisation de cette substance sans avoir de base légale pour le faire.

Par ailleurs, l'étude démonte le pseudo-argument selon lequel Monsanto pourrait poursuivre l'UE en dommages et intérêts en cas de non-renouvellement de l'autorisation.

Vous pouvez découvrir cette étude ci-dessous et la recension qu'en a faite l'Echo par ici.

Consultation Corinne Lepage 171031

Articles similaires

Close