Hauts postes de l’UE: il faut des femmes!

29 août 2014, Bruxelles

À la veille du prochain Sommet européen qui réunira les dirigeants européens à propos des postes clefs au sein des institutions européennes, en tant que coprésidents du Groupe des Verts/ALE ,  nous souhaitons rappeler quelques points cruciaux. Parmi ceux-là, l’équilibre entre hommes et femmes et la participation de personnalités provenant de l’ensemble des pays de l’UE. Concernant ce dernier point, nous souhaitons une répartition géographique plus équilibrée et représentative de l’UE telle qu’elle existe aujourd’hui.

« L’UE doit placer des personnalités fortes à sa tête, capables, en ces temps difficiles, de maintenir une plus grande cohésion que celle qu’avaient tenté de créer M. Barroso, Mme Ashton ou M. Van Rompuy. Le fossé entre le Sud et le Nord, l’Est et l’Ouest ne peut pas continuer de se creuser. Il faut par conséquent envisager la possibilité que ce soit une personnalité issue des pays de l’Est qui occupe un poste à haute responsabilité. Il est tout à fait navrant de constater que les gouvernements des États membres ne soient pas parvenu à proposer à M. Juncker un nombre raisonnable de femmes pour occuper des postes clefs. Le Groupe des Verts/ALE ne soutiendra pas une Commission qui comporterait moins de femmes que la Commission sortante (*).
Seuls quatre États-membres ont pour l’instant proposé des candidates. Le fait que Jean-Claude Juncker ait proposé des portefeuilles particulièrement importants pour les femmes ne compense pas le très faible nombre de ces dernières dans la prochaine Commission européenne.


En cas d’impasse, les chefs d’États et de gouvernements devraient pouvoir reporter leur décision afin de proposer des candidates. Cependant, les nominations doivent être effectuées de façon urgente car l’UE ne peut pas se permettre de rester trop longtemps sans dirigeants.

Après les entretiens entre le Président Vladimir Poutine et le Président ukrainien Petro Porochenko à Minsk, les dirigeants européens devront absolument, lors de leur rencontre ce samedi, faire le point sur la situation en Ukraine Orientale. Ils ne peuvent en aucun cas tolérer le double langage du Président russe. Tout en parlant de paix, Vladimir Poutine contribue, une fois de plus, à l’escalade du conflit. »

Image à la Une: Female symbol © Achim Prill.jpg

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>