La Chine à un tournant de son histoire

La Chine à un tournant de son histoire

La Chine à un tournant de son histoire


Le nouveau plan quinquennal de la Chine a été adopté le lundi 14 mars 2011. Il donne l’impulsion des orientations politiques et économiques pour les cinq années à venir en Chine. Les répercussions, elles, seront mondiales.
Confronté à des inégalités croissantes, à une agitation sociale de plus en plus forte et à la destruction accélérée de ses ressources naturelles, le Parti Communiste Chinois voit la stabilité de son régime menacée, notamment par la formation de groupes d’opposants. Le plan quinquennal 2011-2015 tente d'apporter des solutions pour apaiser ce vent de révolution.

Lâcher du lest pour perdurer la mainmise du Parti

Le régime chinois veut tuer dans l’oeuf les revendications sociales et/ou environnementales qui pourraient menacer la stabilité du régime. Si les autorités chinoises souhaitent améliorer les conditions de vie en Chine, c’est pour sauver le régime en place. Le Parti veut garder l'initiative et l'exclusivité des réformes. Il ne tolère pas les revendications qui viennent du peuple ou des ONG, surtout concernant la gouvernance. Le gouvernement chinois combat tout organisme de contre-pouvoir, que ce soient des syndicats ou des ONG, de peur que leur légitimité soit remise en cause. C’est dommage de se priver de ces partenaires quand on voit les avancées qu’ont pu apporter ces associations dans le passé.

Une Chine attentive à l’environnement

Grande nouveauté, la Chine adopte à l’intérieur du pays des mesures restrictives pour diminuer les émissions de gaz à effets de serre. C’est un grand pas en avant pour ce pays qui n’a jamais voulu signer d’accords internationaux restrictifs jusqu’à présent. Ils souhaitent diminuer leurs émissions de CO2 de 16 à 20%. Est-ce une prise de conscience écologique, ou une mesure visant à satisfaire les activistes ? La deuxième hypothèse est probablement la bonne. Le régime chinois veut éviter qu’un vent de contestation naisse et affaiblisse le régime, par l’intermédiaire d’activistes environnementaux. Néanmoins, ce n'est pas un simple effet d'annonce. L’année dernière, les autorités chinoises ont purement et simplement fermé 20 usines qui polluaient trop. La Chine investit beaucoup dans l’industrie des énergies renouvelables (éoliennes, voitures électriques, etc.). L’Europe a toujours été pionnière dans l’écologie. Il faut absolument être vigilant et rester la référence mondiale dans ce domaine.

Les points positifs du plan quinquennal

Si les contre-pouvoirs n’ont pas de place pour s’exprimer, ils provoquent néanmoins des avancées au sein du Parti communiste. Le plan quinquennal prévoit entre autres une réforme de la sécurité sociale, l’instauration d’accords interprofessionnels, et un contrôle de la croissance.

source photo: http://french.news.cn/chine/2011-03/05/c_13762064.htm

Articles similaires

Close