« Le temps n’est plus aux études ni aux excuses. Le temps est à l’action ! »

Dans sa dernière intervention, Philippe évoque les projets de taxe sur les transactions financières, ainsi que celle sur les banques. Les deux sont en effet nécessaires ! Il n’oublie pas de critiquer la stratégie UE2020 telle qu’elle est envisagée par la Commission européenne : une course à la croissance. En effet, le lien entre croissance économique et la création d’emplois, la réduction de la pauvreté, et l’utilisation efficace des ressources naturelles n’a jamais été démontré.

Bureau de Philippe Lamberts

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>