Monsieur Juncker, serez-vous l'homme de la situation?

Monsieur Juncker, serez-vous l'homme de la situation?

Monsieur Juncker, serez-vous l’homme de la situation?

Suite à l'élection de Jean-Claude Juncker à la Présidence de la Commission européenne ce 15 juillet 2014, je me suis exprimé en tant que co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen:

«Nous félicitons Jean-Claude Juncker pour son élection en tant que Président de la Commission européenne. Nous saluons également son profil clairement pro-européen et espérons qu’il pourra relever le défi de la création d’une UE plus juste, plus durable et plus démocratique. Nous espérons qu’il sera un président fort et indépendant et qu'il travaillera en étroite collaboration avec le Parlement européen, la seule institution de l’UE directement élue par les citoyens européens.

Bien que le groupe des Verts/ALE ait soutenu le système 'Spitzenkandidat' des candidats tête de liste aux élections européennes, et considère ce système comme étant un pas en avant modeste mais réel pour la démocratie européenne et le rôle du Parlement européen, une majorité du groupe n’a pas été convaincue par les priorités politiques de M. Juncker et de la volonté de la «grande coalition» de procéder au changement de cap dont l’Europe a besoin. En particulier, notre groupe avait des doutes sur la vision de M. Juncker en matière de politique climatique et énergétique et sur les négociations sur le partenariat commerciale entre l’UE et les États-Unis, ainsi que sur la migration et la politique fiscale. Le groupe des Verts/ALE salue toutefois l'engagement de M. Juncker de procéder à des avancées concrètes sur la réforme du rôle de l’UE en ce qui concerne les OGM, ainsi que sur le gaz de schiste et la transparence vis-à-vis des activités de lobbying.

La prochaine étape cruciale sera la nomination du collège des Commissaires et notre groupe en suivra attentivement le déroulement. Comment et à qui les différents portefeuilles seront alloués constituera un signal sur l’orientation politique que prendra le Président de la Commission européenne. Notre groupe restera ouvert pour collaborer avec le Président Jean-Claude Juncker sur toute initiative provenant de lui ou de la Commission dans son ensemble, pour autant que ces initiatives favorisent un développement plus juste, plus durable et plus démocratique de l'Union Européenne.»

A l'occasion de cette élection, les Verts étaient divisés entre pragmatiste institutionnel et réalité politique. D'une part il y avait ceux qui souhaitent marquer leur soutien à la nouvelle procédure qui a mené JC Juncker à la tête de la Commission européenne et d'autre part ceux qui ont fait prévaloir l'argument idéologique sur l'institutionnel; les priorités politiques des Verts étant bien loin de celles de JC Juncker (même si ce dernier peut faire preuve d'une certaine "conscience sociale" tel que je l'expliquais ce matin sur La Première).

Retrouvez également mon intervention en plénière sur le sujet (15 juillet 2014, Strasbourg):

Enfin, retrouvez la Tribune signée de la main des deux co-présidents du Groupe des Verts au Parlement européen, sur le site du Nouvel Observateur: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1221846-jean-claude-juncker-l-homme-capable-de-remettre-sur-pied-l-europe-si-seulement.html

Source de l'image à la Une:  Site du Parlement européen, http://www.europarl.europa.eu/news/en/news-room/content/20140714IPR52341/html/Parliament-elects-Jean-Claude-Juncker-as-Commission-President

Articles similaires

Close