Perturbateurs endocriniens : une belle victoire d'étape

Perturbateurs endocriniens : une belle victoire d'étape

Perturbateurs endocriniens : une belle victoire d’étape

Strasbourg, le 4 octobre 2017

Une bonne nouvelle à souligner dans le contexte politique sombre de cette semaine: ce midi, les eurodéputés ont fait objection à la définition laxiste des perturbateurs endocriniens proposée par la Commission européenne.

Ces substances chimiques nocives pour le système hormonal se retrouvent dans de nombreux produits de consommation courante, des langes pour bébé à la crème solaire en passant par les produits alimentaires ayant été traités avec certains pesticides. Sans entrer dans les détails techniques, la définition proposée par la Commission rendait très difficile l'interdiction de ces substances et posait problème sur le plan scientifique : les principes de définition des perturbateurs endocriniens faisant consensus dans la communauté scientifique internationale n'ont pas été retenus. En d'autres mots, les critères scientifiques ont été supplantés par les critères politiques. La définition tentait en outre d'exempter certaines catégories de perturbateurs endocriniens de la règlementation européenne sur les pesticides, ce qui est tout simplement illégal.

La Commission se distingue négativement depuis des années sur le sujet : faute d'avoir adopté des critères de définition en temps voulu (fin 2013), elle avait été condamnée par la Cour de Justice en décembre 2015 avant de proposer enfin la mauvaise définition qui était soumise au vote aujourd'hui.

Le Parlement européen a donc décidé d'opposer son veto à cette définition très insatisfaisante. La Commission devra revoir sérieusement sa copie. C'est aussi un revers pour les États membres ayant avalisé la décision du comité d'experts nationaux qui, cet été, a donné son accord à la proposition, à la fois illégale et dénuée de fondement scientifique, de la Commission.

Le combat n'est certes pas terminé, mais nous avons acquis ici une belle victoire d'étape.

Retrouvez ma réaction à la sortie du vote dans la vidéo ci-dessous.

Articles similaires

Close