Pour Ecolo, il faut éviter que ce plan d’aide ne tue le patient !

3 juillet 2011 | Après le vote du parlement grec ce jeudi des nouvelles mesures d’austérité demandées par l’Union européenne, les ministres des Finances de l’Eurozone ont décidé ce samedi de libérer la 5ème tranche du plan de sauvetage de 110 milliards consenti à la Grèce. D’ici deux mois, un nouveau plan d’aide à la Grèce sera proposé par les ministres de l’Eurozone et le FMI.

Ecolo estime que ces nouvelles aides doivent s’accompagner de balises fondamentales :

1. Veiller au respect de la clause sociale du Traité de Lisbonne. Cette clause stipule que les exigences liées à la promotion d’un niveau d’éducation et d’emploi élevé, à la garantie d’une protection sociale adéquate, à la lutte contre l’exclusion sociale doivent être prises en compte dans la mise en œuvre de l’ensemble des politiques de l’Union. Afin de garantir le respect de cette clause dans la situation grecque, la Commission européenne devrait faire rapport dans 6 mois et dans un an sur les impacts sociaux des mesures d’austérité imposées à la Grèce.

2. Assurer le respect du dialogue social dans la mise en œuvre des mesures décidées par le gouvernement grec.

3. Conditionner l’octroi de l’aide européenne à la Grèce à :
– une réforme fiscale qui soit plus équitable en mettant les grosses fortunes à contribution et en veillant à ce que l’administration fiscale puisse collecter l’impôt et lutter contre la fraude fiscale sur l’ensemble du territoire ;
– une réduction de la taille du budget militaire en l’ajustant à la moyenne européenne.

4. Assortir les prêts européens d’un taux d’intérêt qui ne mette pas en péril les perspectives de développement économique grec.

5. Envisager une restructuration de la dette si la participation volontaire du secteur privé dans le rachat de la dette grecque s’avérait insatisfaisante.

6. Dédier une partie des crédits non exécutés du budget européen (13 milliards d’euros en 2011) à un plan d’investissements de manière à soutenir l’emploi et l’activité en Grèce tout en lui permettant de remplir ses engagements pris envers l’UE sur les plans social et environnemental et de l’innovation. Ce plan serait établi conjointement par la Grèce et les autorités européennes.

7. Fixer les conditions d’une privatisation à un prix juste des actifs grecs, pour éviter que ceux-ci ne soient bradés.

8. Mettre en place avant la fin de l’année un mécanisme d’euro-obligations pour alléger les coûts de financement des Etats membres de la zone euro grâce à la création d’un vaste marché de la dette publique.

9. Obliger dans un premier temps les émetteurs des CDS (Credit Default Swaps, contrat de couverture financière) à rendre publique et accessible la liste des détenteurs de ces instruments financiers et leur degré d’exposition afin de calmer les marchés (interbancaire en particulier) en créant de la transparence. Il s’agirait dans un deuxième temps d’interdire l’utilisation de ces CDS à des fins spéculatives.

Ces mesures sont indispensables pour éviter que les remèdes administrés à la Grèce ne tuent le patient et affectent à nouveau de manière disproportionnée les franges les plus fragilisées de la population et le bien-être des générations futures.

http://web4.ecolo.be/?Pour-Ecolo-il-faut-eviter-que-ce

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>