Qu’est-ce que la biodiversité? Deux exemples

Deux exemples très concrets montrent l’importance de la biodiversité : la vulnérabilité des cultures et la santé des personnes. Dans cet article, plus d’informations sur ces deux thèmes.

Pensez biodiversité, pensez agriculture !

 

47 : en pourcentage la surface du territoire de l’Union européenne dédié à l’agriculture.

– 10 : selon la FAO, en milliers le nombre d’espèces végétales différentes sur lesquelles l’Homme a basé son alimentation au cours de son histoire. Ce chiffre est actuellement réduit à environ 150 espèces différentes seulement…

– 30 : en pourcentage la main d’oeuvre supplémentaire utilisée par l’agriculture organique, comparée à l’agriculture conventionnelle.

Pourquoi la biodiversité agricole?

Assurer la biodiversité du sol, c’est assurer la productivité agricole. Comment? En augmentant par exemple la porosité du sol et donc l’infiltration de l’eau, la biodiversité prévient les problèmes d’érosion. De même, les organismes présents dans le sol contribuent à sa fertilité.

Quelles menaces à la biodiversité?

– Le développement d’une agriculture de plus en plus intensive a eu pour principal corolaire une dégradation globale des sols. Cette dégradation est accentuée par l’utilisation exponentielle de pesticides et de fertilisants au cours de la deuxième moitié du XXe siècle.

– L’apparition de la culture intensive et l’augmentation de la taille des exploitations agricoles se sont également accompagnées d’une hausse des monocultures, avec pour effet direct un déclin de la diversité des plantations associé à une diminution de la diversité génétique.

– L’introduction d’organismes génétiquement modifiés a accentué ce phénomène. Peu d’études d’impact de l’introduction d’OGM sur l’environnement et sur la biodiversité existent mais le risque de «contamination» d’un champ non OGM par des gènes OGM est bien présent et c’est là encore la diversité génétique qui est en danger.

Et maintenant?

– L’application de méthodes agricoles plus durables, comme l’agriculture biologique ou à Haute Valeur Naturelle, constituent la clé de la protection de la biodiversité agricole et un moyen pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale.

– Des banques de graines (Les banques de graines sont des stocks de graines dormantes qui se constituent dans tous les habitats pourvus d’un sol et d’une couverture végétale) ont fait leur apparition comme celle au nord de la Norvège, la Svalbard Global Seed Vault. En parallèle, plusieurs ONG luttent contre cette tendance en distribuant gratuitement des graines de variétés anciennes.

– L’agriculture européenne, qui doit faire face à plusieurs enjeux importants dont la protection de la biodiversité, entre dans une période charnière avec la réforme de la PAC pour l’après 2013. Les subventions européennes n’ont en effet que très récemment intégré des conditions environnementales dans leur attribution. Il est donc indispensable de renforcer la conditionnalité des subventions, à la fois dans l’intérêt de l’environnement, des agriculteurs et des consommateurs.

Pensez biodiversité, pensez santé !

20 à 50% du chiffre d’affaires du secteur pharmaceutique découle des ressources génétiques.

80% des africains n’utilisent que des médecines traditionnelles (plantes et animaux) pour se soigner.

1 milliard de personnes dans le monde dépendent de médicaments dérivés de plantes forestières pour leurs besoins médicinaux.

Pourquoi le lien entre santé et biodiversité?

La santé a toujours été une préoccupation majeure de nos sociétés. Une bonne santé passe par une alimentation, un mode de vie et un environnement sains. Là aussi la préservation de la biodiversité est une nécessité.

Quelles menaces?

Si la perte de la biodiversité est bien réelle, la menace sur notre santé l’est aussi.

– La malnutrition est toujours un fléau et les maladies liées aux pollutions (notamment de l’air et de l’eau) se multiplient.

– Les infrastructures, notamment routières, prennent de plus en plus le pas sur les espaces naturels, imposant un plus grand niveau de bruit et de multiples nuisances aux populations. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le bruit du trafic routier a des conséquences sur la santé de quasiment une personne sur trois en Europe.

– La plupart des produits pharmaceutiques utilisés sont issus de plantes ou d’animaux et donc de la biodiversité de la planète. Mais alors qu’environ 52.000 plantes médicinales sont utilisées de nos jours à des fins pharmaceutiques, 8% sont menacées d’extinction! Or c’est cette biodiversité qui est source de découverte de nouvelles molécules qui permettront peut-être d’éradiquer certains virus.

La perte de biodiversité a donc des impacts néfastes sur nos déterminants de santé et diminue nos chances de découvrir de nouveaux moyens de soigner les maladies.

Et maintenant?

Notre environnement de proximité doit redevenir plus sain! Cela passe notamment par le rétablissement de la biodiversité des sols, l’amélioration de la qualité de l’eau et de l’air, et la diminution des pollutions.

Envie d’en savoir plus ? Visitez www.thinkbiodiversity.org !

 

L’équipe
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>