Recherche: place aux PMEs!

28 Novembre 2012

La Commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Energie du Parlement européen a adopté aujourd’hui sa position sur Horizon 2020, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation pour la période 2014-2020. A l’issue de ces votes, je me suis exprimé en tant que porte-parole du groupe des Verts sur Horizon 2020:

« Le vote d’aujourd’hui est réjouissant à plus d’un égard. Horizon 2020 ne se contente pas de maintenir l’Europe au premier plan de la recherche fondamentale, mais affirme la volonté d’en faire un innovateur-clé sur les enjeux de société les plus cruciaux : santé, alimentation, énergie, mobilité, climat et environnement, inclusion sociale. Le programme se veut audacieux : en matière énergétique par exemple, il faut souligner que 90% du budget seront consacrés à la transition vers une économie sobre en énergie, essentiellement basée sur les renouvelables.
 
Le programme fera une place particulière aux PMEs, en se donnant l’objectif de leur réserver au moins 20% du budget (au lieu de 15% dans le cadre du programme actuel) pour les piliers industriel et innovation, soit 13,5% du budget total. Les Verts sont fiers d’avoir été à la pointe du combat pour cet objectif, en s’assurant notamment que 4.5% du budget total soient gérés par des agences travaillant au profit exclusif des PME. 
 
Soulignons enfin que le programme Horizon 2020 ouvre plus largement la porte à un accès libre et généralisé aux données brutes et aux résultats de la recherche, ce qui est à la fois juste, puisqu’il s’agit de programmes financés par les deniers publics, et efficace, tant les abus de la notion de propriété actuellement s’avèrent de plus en plus comme un frein à l’innovation.
 
La question qui se pose désormais est de savoir ce qui restera de Horizon 2020 au terme de la bataille de marchands de tapis que se livrent les chefs d’Etat et de gouvernement sur le cadre budgétaire multiannuel de l’UE. A ce titre, il est frappant de constater que les dernières propositions d’Herman Van Rompuy, président du Conseil Européen, font d’Horizon 2020 la variable d’ajustement. Lorsqu’il faut donner satisfaction aux défenseurs des avantages acquis des politiques agricole et de cohésion – dont les orientations sont de plus en plus sujettes à caution -, ce sont la recherche et l’innovation qui trinquent. Des 100 milliards sur sept ans initialement prévus par la Commission européenne, il n’en restait déjà plus que 87 lorsque cette dernière a déposé son projet. Il se dit que le Conseil Européen serait prêt à réduire ce montant à moins de 50 milliards! Parlez-moi de vision d’avenir! »
 
Source de l’image: www.vmwareemeablog.com/
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>