Recherche: plus de ressources pour le financement de la transition

Recherche: plus de ressources pour le financement de la transition

Le Parlement a adopté aujourd'hui un rapport d’initiative sur l’évaluation à mi-parcours du 7eme Programme Cadre pour la Recherche et le Développement Technologique (PCRD7), dont il reste 28.8 milliards à attribuer au cours des trois prochaines années. Ce rapport est un travail préliminaire en vue des négociations du prochain cadre multi-annuel de financement pour la recherche et l'innovation qui débutera fin 2011.

Malgré la critique des Verts d'une vision parfois excessivement technologique et économique du rôle de la recherche dans la société, nous avons néanmoins soutenu l'adoption de ce rapport. Ce dernier souscrit en effet aux recommandations du groupe d’experts responsable de l’évaluation du PCRD7 qui réclament une simplification administrative dans l'accès aux financements et appellent à plus de cohérence dans la mise en œuvre des différents programmes et instruments, une participation plus ouverte et représentative de la variété d'acteurs actifs dans la recherche, et enfin à plus d'efforts en matière d’éducation et de formation. De plus, nous saluons les encouragements du rapport à un accès plus important aux résultats de recherche et une plus large dissémination de ces derniers, à plus de recherche dans le domaine des sciences socio-économiques et enfin à plus d'actions en faveur des PME innovantes.

La nécessité d'améliorer les mécanismes de financement des programmes européens et la coordination entre les priorités de l'Union et celles des Etats Membres remporte un large consensus. Par contre, l'identification des priorités et les allocations budgétaires par domaines de compétence sont nettement plus controversées. En effet, la part de financement dédiée à la recherche en faveur de la transition écologique de notre économie reste encore à définir.

Partant du constat de l'OCDE selon lequel la part de la R&D publique totale dédiée aux technologies vertes n'a cessé de décliner depuis le début des années 1980, nous devons nous assurer que la part de financement en faveur de la transition écologique soit sensiblement augmentée, comme l'indique le récent rapport du PNUE sur le découplage absolu entre croissance économique et consommation des ressources de la planète.

Articles similaires

Close