Supervision financière, discrimination anti-Roms et pharmacovigilance : trois dossiers phares de cette rentrée parlementaire

Trois dossiers clés révélateurs des débats les plus brûlants de cette rentrée européenne.

Tout d’abord, on peut se féliciter du vote du paquet sur la supervision financière, avec la mise en place de ce que l’on appelle les « gendarmes financiers ».

D’autre part, le mois de septembre a été marqué par une polémique autour des politiques discriminatoires visant les Roms. Au delà du tollé légitime suscité par les dernières mesures du gouvernement français, il convient d’éviter toute hypocrisie dans ce débat. En effet, la France n’est pas le seul pays à poser problème, d’autres Etats membres entretiennent des politiques discriminatoires qu’il faut dénoncer. Toutefois, la réaction démagogique du gouvernement français vis-à-vis de la Commission européenne est tout à fait indigne du rôle que joue ce pays dans la construction européenne.

Un autre dossier doit retenir l’attention des citoyens européens, il s’agit de la pharmacovigilance. Ainsi, les études sur les effets secondaires des médicaments passent de la responsabilité du vendeur (donc les sociétés pharmaceutiques), à des instances tierces. Ainsi, le contrôle devient réellement indépendant. Ce transfert a été long et difficile à mettre en œuvre, il s’agit donc là d’un bel exemple de l’efficacité de l’Union européenne dans le domaine de la protection du consommateur.

Bureau de Philippe Lamberts

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>