Zoom sur la dernière session plénière: un vote important et beaucoup de rencontres

Zoom sur la dernière session plénière: un vote important et beaucoup de rencontres

Zoom sur la dernière session plénière: un vote important et beaucoup de rencontres

Cette semaine à Strasbourg (15-18 septembre 2014) a vu un seul vote très significatif, celui de l'accord d'association avec l'Ukraine. Nous avons voté en faveur de cet accord, qui doit voir l'Ukraine progressivement intégrer l'acquis communautaire (en clair, la législation européenne) dans son droit national, et bénéficier d'un accès préférentiel au marché européen, sans pour autant être membre de l'UE. Pour ma part, j'ai ...éprouvé un certain malaise par rapport à la mise en scène du vote, avec liaison duplex avec la Rada (le parlement) Ukrainienne (fort masculine au demeurant). Pareil vote aurait dû se dérouler plus sereinement, quitte à organiser ensuite une cérémonie de signature.

Pour le reste, la semaine a été marquée avec la rencontre de plusieurs candidats commissaires : Jonathan Hill (GB), Jyrki Katäinen (FI), Margrethe Vestager (DK), Pierre Moscovici (FR), Elzbieta Bienkowska (PL), Christos Stylianides (CY). Ces rencontres m'ont permis de me faire une idée plus précise des personnalités et des capacités des commissaires-désignés.

En bref : Jonathan Hill n'a pour seule qualité que d'être l'homme de main de David Cameron (et donc de son ministre des finances, George Osborne). Il n'a pas de connaissance de la régulation financière et donc se laissera guider par ses maîtres.

Jyrki Katäinen, ex-premier ministre finlandais et apôtre de l'austérité budgétaire ne semble guère avoir appris des errements de la politique économique menée depuis des années. A la commission, il ne sera pas en charge de la discipline budgétaire mais bien du grand plan d'investissements de 300 milliards sur 3 ans, annoncé par Jean-Claude Juncker. Il m'a semblé prêt à écouter les propositions vertes en la matière; à suivre.

Margrethe Vestager, libérale de gauche danoise, m'a semblée être la sorte de libérale faite pour le poste de commissaire à la concurrence : elle me semble plus soucieuse de défendre le consommateur et les PME que le big business.

Avec Pierre Moscovici, nous avons acté nos différences sur les questions de séparation des métiers bancaires et sur la taxe sur les transactions financières; comme commissaire à la fiscalité, il semble par contre déterminé à tout faire pour s'attaquer à la fraude, à l'évasion et à l'optimisation fiscales.

Elzbieta Bienkowska sera commissaire au marché intérieur et à l'industrie; venue de Pologne, je me demande si elle fera partie de la contre-révolution qui voit toute exigence sociale ou environnementale comme un obstacle plutôt que comme une chance pour nos économies. La rencontre ne m'a pas permis de me faire une idée précise là-dessus.

Christos Stylianides aura en charge la coopération et l'aide humanitaire. S'il a une expérience internationale, elle n'est pas directement dans ce domaine, où il semble encore avoir à apprendre.

Les rencontres se poursuivront la semaine prochaine avec notamment Frans Timmermans, le néérlandais qui sera le bras droit de Juncker.

Note: les auditions officielles des commissaires-désignés au Parlement européen se dérouleront du 29 septembre au 7 octobre. A suivre!

 

Articles similaires

Close