290 % le taux d’augmentation des émissions de CO2 liées au commerce international de marchandises d’ici 2050

290 % le taux d’augmentation des émissions de CO2 liées au commerce international de marchandises d’ici 2050

290 % le taux d’augmentation des émissions de CO2 liées au commerce international de marchandises d’ici 2050

Bruxelles, 7 novembre 2016

En janvier 2015, l’International Transport Forum, une branche de l’OCDE, publiait ses prévisions à long terme. Celles-ci fourmillent de chiffres dont le plus intéressant au regard de l’enjeu climatique est sa projection des émissions de CO2 imputables au commerce international : +290 % d’ici 2050 !

Cette hausse significative s’expliquerait par l’augmentation (x 4,3 !) du fret international du fait des accords commerciaux tels que les traités transatlantiques (TTIP, CETA) qui préoccupent les Européens ou encore le Trans-Pacific Partnership qui lie les Etats-Unis à 19 pays de zone Asie-Pacifique, sans même parler de futurs accords.

Si le fret international représentait 5 % environ des émissions totales de CO2 en 2010, une telle projection signifierait que sa part augmenterait fortement au cours des prochaines années. Cette hausse irait dans le sens inverse de l’objectif de la communauté internationale qui est de réduire de moitié (au moins !) les émissions mondiales, tous secteurs confondus, sur la même période. Il s’agirait donc d’un obstacle majeur à la réalisation de l’accord climatique de Paris.

Pour rappel, celui-ci résulte d’un accord conclu entre 195 pays en décembre 2015. Il vise à contenir l’élévation de la température moyenne de la Planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. L’accord de Paris est entré en vigueur le 4 novembre 2016.

Problème : l’accord de Paris lui-même exclut des secteurs qui doivent fournir des efforts... le transport international de marchandises !

La COP22 et la Conférence des pays engagés dans l’accord de Paris qui se tiendra en parallèle devraient s’attaquer urgemment à ce problème pour éviter que les mesures déployées pour faire face aux changements climatiques soient plus que compensées par la hausse des émissions projetées pour le seul secteur du transport.

graphe-chiffre-28

Téléchargez le document complet ici: chiffre-28-290

 Crédit image: pixabay.com

Close