Haro sur le plastique à usage unique

Haro sur le plastique à usage unique

Haro sur le plastique à usage unique

Moins de plastique dans l'environnement, c'est l'objectif bienvenu du rapport qui sera soumis au vote des eurodéputés demain. Vous avez été plusieurs centaines à me contacter par email depuis hier pour stopper la pollution plastique, ce qui démontre le grand intérêt et la préoccupation citoyenne sur ce sujet.

On le sait, le plastique est partout ; les déchets en matière plastique tuent les animaux, polluent l'environnement (de véritables "îles" de plastique émergent dans les océans) et se retrouvent sous forme de micro-particules toxiques jusque dans notre alimentation.

En 2015, sous la houlette de ma collègue écologiste danoise Margrete Auken, le Parlement européen avait voté une directive visant à réduire drastiquement l'utilisation des sacs en plastique légers dans l'Union européenne. Le rapport de demain propose quant à lui d'interdire plusieurs autres objets en plastique à usage unique, parmi ceux que l'on retrouve le plus dans les déchets qui jonchent les plages : pailles, assiettes et couverts en plastique, coton-tiges, bâtonnets pour mélanger les boisson... À l'impulsion des verts, l'interdiction devrait couvrir également les emballages alimentaires en polystyrène ainsi que certains produits étiquetés comme "biodégradables" mais qui en réalité ne font que se fragmenter en micro-particules de plastique tout aussi problématiques.

Outre ces interdictions, le rapport prévoit des objectifs de réduction pour les gobelets pour boissons et les contenants pour aliments à usage unique. Des cibles de collecte sont également prévues pour les bouteilles en plastique, et les capuchons de ces bouteilles devront être fixés dessus. En outre, les producteurs doivent être tenus financièrement responsables des coûts de nettoyage de certains articles en plastique à usage unique (récipients pour aliments, emballages et emballages, récipients à boissons, tasses, mégots de cigarettes, lingettes humides, ballons et sacs légers en plastique). Des mesures spécifiques de responsabilité financière étendue des producteurs pour le matériel de pêche sont également prévues.

Vous l'aurez compris, les Verts voteront sans hésitation ce très bon rapport qui représente un grand pas en avant dans la lutte contre la pollution par les matières plastiques qui asphyxient notre planète et ses habitants.

Close