La fin des quotas laitiers en Europe....et la fin des producteurs?

La fin des quotas laitiers en Europe....et la fin des producteurs?

La fin des quotas laitiers en Europe….et la fin des producteurs?

Bruxelles, 31 mars 2015

Ce n'est pas la première fois que les producteurs laitiers européens manifestent leur désarroi devant les institutions européennes. Au cœur de leurs revendications se trouve la survie même de leur activité. Aujourd'hui, leur action coïncide avec la fin des quotas laitiers. Cette mesure avait été annoncée il y a plusieurs années déjà, et pourtant, aucune alternative crédible de régulation de la production ne fut mise en place, malgré les crises à répétition qui ont frappé le secteur depuis 2008.

Retrouvez ici la vidéo de cette action:

Les quotas laitiers ont été introduits dans les années 1980 pour répondre à une crise de surproduction agricole et mettre fin aux 'lacs de lait' et aux 'montagnes de beurre'. Ils devaient également permettre de garantir un certain prix aux producteurs laitiers. Si le premier objectif fut aisément atteint, le second par contre était voué à l'échec, étant donné l'impact des règles de libéralisation mises en place au niveau de l'OMC. Résultat, quotas ou pas, les prix laitiers ont connu d'énormes fluctuations ces dernières années (surtout à la baisse), n'offrant aucune garantie aux producteurs laitiers. La Commission européenne a bien proposé quelques mesures pour atténuer les effets des crises, mais ces mesures sont loin d'avoir été suffisantes et surtout elles n'ont pas offert de réelle perspective de régulation du marché laitier européen sur le long-terme.

Le combat des producteurs laitiers est en réalité celui de beaucoup d'autres producteurs et acteurs économiques européens; celui de préserver une création de valeur sur le territoire européen, mais pas à n'importe quel prix. Ni celui de l'environnement, ni celui de la santé humaine. Pourtant, aujourd'hui le dilemme est bien là pour les producteurs laitiers: s'agrandir et s'industrialiser coûte que coûte pour tenter de rester dans la course, ou disparaître. En Belgique, leur nombre est passé de 13 000 en 1990, à un peu plus de 3500 en 2014.

Les récentes crises laitières nous offrent la preuve sans équivoque que continuer la libéralisation des marchés à outrance ne solutionnera pas le problème, et ce, malgré ce que prônent encore la plupart des voix au sein des institutions européennes. L'heure est au changement de cap et de stratégie! Nous appelons donc à un vrai mécanisme de soutien aux producteurs laitiers, qui récompense ceux pour qui qualité, santé publique et animale, et environnement sont des priorités. Nous plaidons également pour une coopération renforcée entre les acteurs de la filière laitière pour éviter la domination d'une poignée de géants et encourager les circuits courts.

Retrouvez ici la position du Groupe des Verts au PE sur le sujet: http://eat-better.greens-efa.eu/end-of-milk-quota-13471.html

Retrouvez également la note d'Ecolo "Une brève histoire du lait et de ses quotas": http://www.ecolo.be/IMG/pdf/note_lait_3_1_.pdf

Articles similaires

Close