Lutte contre le terrorisme: les grands groupes font primer le symbole sur l'efficacité

Lutte contre le terrorisme: les grands groupes font primer le symbole sur l'efficacité

Lutte contre le terrorisme: les grands groupes font primer le symbole sur l’efficacité

Strasbourg, le 11 février 2015

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui une résolution conjointe sur les mesures de lutte contre le terrorisme à la veille du sommet des chefs d'États et de gouvernements européens.

Les Verts ont voté contre cette résolution portée par les 4 plus grands groupes politiques (y compris les socialistes et les libéraux) et qui sacrifie l'efficacité au profit du symbole. Loin d'apporter une réponse cohérente au terrorisme, elle ouvre au contraire grand la voie à l'emballement sécuritaire. Les défenseurs habituels des mesures de surveillance de masse et de rétention des données personnelles ont mis à profit les attaques de Paris pour promouvoir la mise en place du PNR - passenger name record - et ce, sans la moindre preuve que cette mesure coûteuse et liberticide ait une quelconque utilité pour lutter contre les menaces terroristes.

Le PNR n'est pas seulement une atteinte aux libertés. C'est aussi un choix de société. Celui de dépenser 500 millions d'euros dans la surveillance de masse quand ils seraient plus utiles au financement de la surveillance ciblée de véritables suspects, du travail de terrain, de la coopération entre services de police et de renseignements des États-membres, notamment des équipes communes d'enquête sous l'autorité d'Europol et Eurojust. 500 millions utiles pour prévenir la radicalisation, combattre le chômage et l'exclusion, réformer la prison, construire une société de l’inclusion, notre force contre la folie meurtrière des terroristes.

Retrouvez ici le communiqué de presse du Groupe des Verts/ALE à l'issue du vote.

À ce sujet, vous pouvez également (re)lire ma carte blanche du 29 janvier co-signée avec Zakia Khattabi, "Les inégalités, un terreau fertile pour le terrorisme"

Retrouvez ci-dessous mon intervention en séance plénière le 11 février en préparation du sommet:

Articles similaires

Close