Qu'est-ce qui distingue vraiment les eurodéputés belges ?

Qu'est-ce qui distingue vraiment les eurodéputés belges ?

Qu’est-ce qui distingue vraiment les eurodéputés belges ?

Si vous avez suivi les débats de la campagne européenne, vous pensez peut être que finalement, les partis francophones belges défendent tous à quelques nuances près la même vision du projet européen, europhiles même si critiques sur certains points, les partis formulent à peu de choses près les mêmes propositions. 

Ce n'est en réalité qu'une apparence 

Tout au long des près de 10.000 votes de cette législature, les occasions de nous distinguer les uns des autres n’ont pas manqué. 
J’ai repris quelques exemples qui permettent aux électeurs d’y voir clair dans la manière dont nous votons et qui en disent long sur notre projet de société et notre rapport au politique. Car ne nous y trompons pas : entre d'une part, les grandes déclarations sur les plateaux télé et les discours de campagne, et d'autre part, le passage à l'acte, il y a parfois des différences substantielles entre les eurodéputés francophones.

Je commence la série avec le vote de confirmation de la Commission Juncker parce que c’est celui qui a conditionné le plus de choses étant donné que c’est à la Commission et à elle seule qu’il appartient de déposer des textes (non-)législatifs. Des quatre partis francophones présents au Parlement européen, Ecolo fut le seul à ne pas cautionner l’équipe de Juncker qui ne nous semblait pas à la hauteur d’une Europe secouée par l’austérité, le populisme et se saisir de la transition écologique et sociale.
Dans certains cas, nous avons pu faire alliance avec d’autres groupes, notamment les socialistes à qui j’ai offert l’ « asile politique » dans le groupe parlementaires des Verts en raison de leurs votes parfois similaires aux nôtres et contraires à la ligne générale de leur propre groupe comme sur les traités de libre-échange. En raison de sa personnalité et de fibre sociale, Claude Rolin en tant qu'eurodéputé CDH, s'est souvent tenu à nos côtés. Comme il ne se représente pas, je n'exclus pas que son éventuel successeur s'aligne bien davantage sur le PPE. Sans surprise, les différences avec le MR sont substantielles et inconciliables.

Close