Rivalités de façade en Belgique, mais grande coalition en Europe

Rivalités de façade en Belgique, mais grande coalition en Europe

Rivalités de façade en Belgique, mais grande coalition en Europe

Tribune parue dans La Libre Belgique du 7 novembre 2014

C’est reparti pour cinq ans ! La Commission Juncker a été élue haut la main par les eurodéputés par 423 voix pour, 209 contre et 67 abstentions. Quelques jours plus tôt, c’était le gouvernement Michel Ier qui était mis en selle.

Comme souvent la Belgique fait office à la fois d’aiguillon économique et de laboratoire politique de l’Europe. D’une part, son indicateur de conjoncture devance de quelques mois celui de la zone euro. D’autre part, le gouvernement Michel Ier s’annonce comme étant celui qui va amplifier les réformes structurelles du type de celles entamées depuis 30 ans (et dont on attend toujours les résultats promis) tandis que la Commission Juncker est encore plus critiquable que celles présidées par Barroso sur ce front-là.

La législature fédérale commence à peine que, déjà, l’opposition se montre féroce. D’emblée, les rivalités entre le MR et le PS et, dans une moindre mesure, le cdH sont portées à leur paroxysme. Cependant, au-delà de l’accord de gouvernement et des dérapages verbaux, voire éthiques de certains membres du gouvernement, la manière dont l’opposition est menée relève bien souvent du show médiatique : une fois que l’on examine l’envers du décor, on découvre que les trois partis traditionnels se rejoignent dans une grande coalition qui porte un projet néolibéral.

Cette grande coalition ne se donne pas en spectacle sur le théâtre belgo-belge mais à l’échelle européenne c’est-à-dire là où sont déterminées 70 à 80 % des lois belges et où sont arrêtées les balises de notre politique socio-économique.

En effet, de tous les eurodéputés belges issus de formations démocratiques qui ont pris part au vote sur l’ensemble de la Commission Juncker, les deux écologistes – comme l’ensemble des Verts que je préside – sont les seuls à avoir posé un vote négatif.

Retrouvez ici la version complète de l'article: Carte blanche LLB 7nov2014 - rivalités BE grande coalition

Source de l'image à la une: La Libre Belgique http://www.lalibre.be/debats/opinions/rivalites-de-facade-en-belgique-mais-tous-ensemble-a-l-europe-545b93e23570fe7cfbfb6ce0

Articles similaires

Close